Deca 500

94.90

Catégorie : Stéroïdes injectables
Paquet: 10 ml flacon (500 mg/ml)
Fabricant: Dragon Pharma
Substance: Nandrolone decanoate (Deca)

UGS : 750 Catégorie :

Description

Fabricant : GenShi Labs

Catégorie : Stéroïdes injectables

Substance : Deca Durabolin (décanoate de nandrolone)

Paquet : 5 ml 1 flacon contient 500 mg de décaonate de nandrolone

Deca-Durabolin est le stéroïde injectable le plus répandu et le plus couramment utilisé. La grande popularité de Deca peut être attribuée à ses nombreuses applications possibles et à ses résultats généralement positifs. Deca-Durabolin amène la cellule musculaire à stocker plus d’azote qu’elle n’en libère, de sorte qu’un bilan azoté positif est atteint. Un bilan azoté positif est synonyme de croissance musculaire puisque la cellule musculaire, dans cette phase, assimile (accumule) une plus grande quantité de protéines que d’habitude. Le même fabricant, cependant, souligne sur la notice d’emballage qu’un bilan azoté positif et l’effet de renforcement des protéines qui l’accompagne ne se produiront que si suffisamment de calories et de protéines sont fournies. Il faut le savoir car, sinon, des résultats satisfaisants avec Deca ne peuvent pas être obtenus. L’effet hautement anabolisant du Deca-Durabolin est lié à une composante modérément androgène, de sorte qu’un bon gain de masse musculaire et de force est obtenu. Dans le même temps, la plupart des athlètes remarquent une rétention d’eau considérable qui, sans doute, n’est pas aussi distincte que celle des testostérones injectables, mais qui, à fortes doses, peut également provoquer un aspect lisse et aqueux. Étant donné que Deca stocke également plus d’eau dans les tissus conjonctifs, il peut temporairement soigner ou même guérir les douleurs articulaires existantes. Ceci est particulièrement bon pour les athlètes qui se plaignent de douleurs à l’épaule, au coude et au genou ; ils peuvent souvent profiter d’entraînements sans douleur pendant le traitement avec Deca-Durabolin. Les athlètes utilisent Deca, selon leurs besoins, pour le développement musculaire et en préparation pour une compétition. Dans le même temps, la plupart des athlètes remarquent une rétention d’eau considérable qui, sans doute, n’est pas aussi distincte que celle des testostérones injectables, mais qui, à fortes doses, peut également provoquer un aspect lisse et aqueux. Étant donné que Deca stocke également plus d’eau dans les tissus conjonctifs, il peut temporairement soigner ou même guérir les douleurs articulaires existantes. Ceci est particulièrement bon pour les athlètes qui se plaignent de douleurs à l’épaule, au coude et au genou ; ils peuvent souvent profiter d’entraînements sans douleur pendant le traitement avec Deca-Durabolin. Les athlètes utilisent Deca, selon leurs besoins, pour le développement musculaire et en préparation pour une compétition. Dans le même temps, la plupart des athlètes remarquent une rétention d’eau considérable qui, sans doute, n’est pas aussi distincte que celle des testostérones injectables, mais qui, à fortes doses, peut également provoquer un aspect lisse et aqueux. Étant donné que Deca stocke également plus d’eau dans les tissus conjonctifs, il peut temporairement soigner ou même guérir les douleurs articulaires existantes. Ceci est particulièrement bon pour les athlètes qui se plaignent de douleurs à l’épaule, au coude et au genou ; ils peuvent souvent profiter d’entraînements sans douleur pendant le traitement avec Deca-Durabolin. Les athlètes utilisent Deca, selon leurs besoins, pour le développement musculaire et en préparation pour une compétition. Étant donné que Deca stocke également plus d’eau dans les tissus conjonctifs, il peut temporairement soigner ou même guérir les douleurs articulaires existantes. Ceci est particulièrement bon pour les athlètes qui se plaignent de douleurs à l’épaule, au coude et au genou ; ils peuvent souvent profiter d’entraînements sans douleur pendant le traitement avec Deca-Durabolin. Les athlètes utilisent Deca, selon leurs besoins, pour le développement musculaire et en préparation pour une compétition. Étant donné que Deca stocke également plus d’eau dans les tissus conjonctifs, il peut temporairement soigner ou même guérir les douleurs articulaires existantes. Ceci est particulièrement bon pour les athlètes qui se plaignent de douleurs à l’épaule, au coude et au genou ; ils peuvent souvent profiter d’entraînements sans douleur pendant le traitement avec Deca-Durabolin. Les athlètes utilisent Deca, selon leurs besoins, pour le développement musculaire et en préparation pour une compétition.

Deca est adapté, même au-dessus de la moyenne, pour développer la masse musculaire car il favorise la synthèse des protéines et conduit simultanément à la rétention d’eau. La dose optimale à cet effet se situe entre 200 et 600 mg/semaine. La recherche scientifique a montré que les meilleurs résultats peuvent être obtenus par l’apport de 2 mg/livre de poids corporel. Ceux qui prennent une dose inférieure à 200 mg/semaine ne ressentiront généralement qu’un effet anabolisant très léger qui, cependant, augmente avec une dose plus élevée. La plupart des athlètes masculins obtiennent de bons résultats en prenant 400 mg/semaine. Les novices en stéroïdes n’ont généralement besoin que de 200 mg/semaine. Deca fonctionne très bien pour le développement musculaire lorsqu’il est combiné avec Dianabol et la testostérone. Le célèbre stack Dianabol/Deca se traduit par une prise de masse musculaire rapide et forte. La plupart des athlètes prennent généralement 15 à 40 mg de Dianabol/jour et 200 à 400 mg de Deca/semaine. Des résultats encore plus rapides peuvent être obtenus avec 400 mg Deca/semaine et 500 mg 5ustanon 250/semaine. Les athlètes rapportent un énorme gain de force et de masse musculaire lorsqu’ils prennent 400 mg de Deca/semaine, 500 mg de Sustanon 250/semaine et 30 mg de Dianabol/jour. Deca est un bon stéroïde de base qui, pour la construction musculaire, peut être combiné avec de nombreux autres stéroïdes.

Une conversion en œstrogène, c’est-à-dire un processus d’aromatisation, est possible avec Deca-Durabolin mais se produit à un taux inférieur à celui de la testostérone. Pendant les compétitions avec des tests de dopage, Deca ne doit pas être pris car les métabolites dans le corps peuvent être prouvés dans une analyse d’urine jusqu’à 18 mois plus tard. Le risque de rétention d’eau potentielle et d’aromatisation en œstrogène peut être évité avec succès en combinant l’utilisation de Proviron avec Nolvadex. Une pile préparatoire souvent observée chez les athlètes en compétition comprend 400 mg/semaine Deca-Durabolin, 50 mg/jour Winstrol, 228 mg/semaine Parabolan et 25 mg/jour Oxandrolone.

Bien que les effets secondaires avec Deca soient relativement faibles avec des doses de 400 mg/semaine, des effets secondaires d’origine androgénique peuvent survenir. La plupart des problèmes se manifestent par une pression artérielle élevée et un temps prolongé de coagulation du sang, ce qui peut provoquer des saignements nasaux fréquents et des saignements prolongés de coupures, ainsi qu’une production accrue de la glande sébacée et de l’acné occasionnelle. Certains athlètes signalent également des maux de tête et une surstimulation sexuelle. Lorsque des doses très élevées sont prises sur une période prolongée, la spermatogenèse peut être inhibée chez l’homme, c’est-à-dire que les testicules produisent moins de testostérone. La raison en est que Deca-Durabolin, comme presque tous les stéroïdes, inhibe la libération de gonadotrophines par l’hypophyse.

Les femmes avec une dose allant jusqu’à 100 mg/semaine ne rencontrent généralement aucun problème majeur avec Deca. À des doses plus élevées, des symptômes de virilisation causés par les androgènes peuvent survenir, notamment une voix profonde (irréversible), une croissance accrue des poils, de l’acné, une augmentation de la libido et éventuellement une hypertrophie du clitoris. Les femmes qui éprouvent des troubles, même à une dose hebdomadaire de seulement 50 mg/semaine de Deca-Durabolin, sont souvent mieux loties en prenant le Durabolin mentionné plus haut et à action plus rapide. Contrairement au Deca à action prolongée, lorsque Durabolin est administré une ou deux fois par semaine à une dose de 50 mg, aucune concentration de quantités indésirables d’androgènes ne se produit. Étant donné que la plupart des athlètes féminines s’entendent bien avec Deca-Durabolin, une dose de Deca 50 mg +/semaine est généralement associée à Oxandrolone 10 mg +/jour Les deux composés, lorsqu’ils sont pris à faible dose, ne sont que légèrement androgènes, de sorte que les effets secondaires masculinisants ne se produisent que rarement. Deca, grâce à sa synthèse protéique accrue, conduit également à un gain musculaire net et Oxandrolone, basé sur la synthèse accrue de phosphocréatine, conduit à un gain de force mesurable avec une très faible rétention d’eau. Les autres variantes d’administration utilisées par les athlètes féminines sont les comprimés Deca et Winstrol, ainsi que les comprimés Deca et Primobolan S.

Informations complémentaires

Marque

Paquet

Substance